Histoire de la Charentaise

La production du feutre est très ancienne en Poitou-Charentes : au XVIIe siècle, les feutriers de Rochefort assurent la fabrication des uniformes de l’armée, tandis que l’industrie papetière prend son essor autour d’Angoulême (le feutre a pour vocation d’absorber l’humidité de la pâte à papier).

 

La laine, produite dans la région de Confolens, subit plusieurs opérations de transformation (teillage, peignage, filature, tissage …) pour fabriquer les rouleaux de feutre dans lesquels on découpe les pièces nécessaires.

 

Très vite, les chutes de cette belle matière sont récupérées pour fabriquer des chaussons qui se glissent dans les sabots en bois.

 

Chaudes, confortables, douillettes, les « Charentaises » acquièrent très vite leurs lettres de noblesse.

 

Le soin porté aux pieds induit un bien être général et incomparable : les attentes se multiplient et l’industrie des charentaises se développe dans tout le bassin d’Horte et Tardoire à la fin du XIXe siècle.

 

La silencieuse est devenue l’emblème de notre pays. Bien qu’ayant une image vieillissante, son authenticité est remise en scène aujourd’hui . Sa forme enveloppante, ses matières naturelles (laine et coton) continuent de vivre grâce au savoir faire technique et esthétique des industriels qui la revisitent régulièrement.

Le produit que vous avez en main a été fabriqué avec soin au cœur de la Charente, dans nos ateliers.